Terroir et Vinification

Propriété emblématique de l'Anjou, le Château de Fesles ainsi que son domaine viticole furent construits au XIe siècle au sommet du 4ème point culminant du Val de Loire. Sa position géographique exceptionnelle ainsi que sa proximité avec la rivière du Layon lui permettent de produire des vins au caractère racé et complexe.

Le domaine du Château de Fesles est composé de 48 ha de vignes plantées autour de la propriété et se découpant en 2 parties :

Sur le coteau :

  • Chenin Blanc (24ha) pour l’élaboration de l’Anjou Blanc, du Coteaux du Layon et du Bonnezeaux

Sur le plateau :

  • Cabernet Franc (18ha) que l’on retrouve à 100% dans l’Anjou Rouge, l’Anjou-Villages rouge et le Cabernet d’Anjou
  • Grolleau (2ha) entrant dans la composition du Rosé d’Anjou

La parcelle « La Chapelle » bien exposée Sud-Ouest est la parcelle la plus qualitative du domaine. Cette parcelle est située sur un terrain composé de schiste bleu et de quartz ce qui favorise le drainage naturel et le rend peu sensible au gel. Le Château domine la rivière du Layon. Cette proximité avec le Layon entraîne la formation de brouillards matinaux favorisant le développement du Botrytis ou « pourriture noble » qui permet d'obtenir des raisins très concentrés . Cet élément est primordial dans l'élaboration des Bonnezeaux.

Pierre-Jean Sauvion, oenologue du Château de Fesles et Gilles Bigot son maître de chais apportent une attention toute particulière à la vinification des cuvées qui font la réputation du domaine. Un maître mot : la QUALITE.

Vinification des Anjou rouge

Vendange manuelle, tri sévère sur table. Éraflage à 100%, cuvaison en cuves inox à température 30-33°C,remontages fréquents, macération 8 à 15 jours. Élevage sur lies fines en cuves inox thermo-régulées durant 4 mois pour conserver l'expression du Cabernet Franc sur le fruit, puis conservation en bouteilles pendant 6 mois avant la commercialisation.

Vinification des rosés :

Rosé d'Anjou : 100% de la vendange est éraflée, puis macération de quelques heures dans le pressoir. Vinification à 18°C en cuve inox.
Cabernet d'Anjou : Fermentation basse température après un pressurage direct ou après une courte macération. Arrêt de la fermentation quand il reste environ 20gr/l de sucre.

Vinification des Anjou Blanc

Après une vendange manuelle issue de deux tris, vinification d'une partie en cuve pour le fruit et le croquant, et une autre partie en barrique pour la complexité aromatique. Au Château de Fesles, nous utilisons des barriques avec deux essences de bois : le chêne et l'acacia qui apportent un biosage plus complexe et discret à la fois.

Vinification des Bonnezeaux

Ce grand vin liquoreux est le fruit d'une vendange bien spécifique dont le secret relève d'une alchimie entre terroir, climat, sur-maturation des raisins, et rigueur extrême dans le tri.
D'octobre à Novembre,  les vendangeurs sélectionnent manuellement sur chaque pied de vigne les meilleurs grappes recouvertes de botytis (pourriture noble). Les vins sont en général récoltés sur base de 18 à 24°. Après une fermentation longue et lente, le moût naturellement concentré en sucre grâce à la sélection des raisins sur-mûris se transformera en un vin couleur d'or et patientera en fûts de chêne et d'acacia sous température contrôlée à 9° maximum pour être mis en bouteille au printemps.
Agréable dès sa mise en bouche par sa fraîcheur, il dégagera un parfum d'une extrême finesse et s'épanouira dans la bouche comme un bouquet de fleurs. On dit qu'il fait la "queue de paon".